(Washington) Le président américain Joe Biden recevra lundi 31 janvier à la Maison-Blanche l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, a annoncé mardi sa porte-parole Jen Psaki.

Publié le 25 janvier
Agence France-Presse

Il sera notamment question lors de leur rencontre d’« assurer la stabilité de l’offre internationale d’énergie », a-t-elle précisé dans un communiqué, au moment où Washington et les Européens cherchent des alternatives si jamais le gaz russe venait à manquer, en cas d’attaque de la Russie contre l’Ukraine.

PHOTO JACK GUEZ, AGENCE FRANCE-PRESSE

Le président Joe Biden et l’émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani discuteront notamment d’énergie. Washington et les Européens cherchent des alternatives si jamais le gaz russe venait à manquer, en cas d’attaque de la Russie contre l’Ukraine.

L’émirat du Golfe détient d’immenses réserves de gaz et il est le premier exportateur mondial de gaz naturel liquéfié.

Les deux hommes parleront aussi de l’Afghanistan, selon le communiqué de la Maison-Blanche.

Grosse base militaire

Le Qatar, qui héberge une importante base militaire américaine, a joué un rôle crucial lors de la fin de l’intervention militaire des États-Unis dans ce pays, à la fois en termes diplomatiques mais aussi logistiques pour les opérations d’évacuation.  

« Le président va remercier l’émir pour les efforts extraordinaires et prolongés du Qatar pour faire en sorte que les ressortissants américains, les résidents aux États-Unis et nos partenaires afghans puissent quitter l’Afghanistan en toute sécurité », a écrit Jen Psaki.

PHOTO AVIATION AMÉRICAINE, VIA ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Les États-Unis ont une grosse base militaire au Qatar, qui a servi comme destination intermédiaire durant l’évacuation de Kaboul, en août 2021.

Elle assure, dans son communiqué, que Joe Biden « est impatient d’avoir cette rencontre importante et d’affirmer le solide partenariat » entre les deux pays.