(Nations unies) Le siège des Nations unies à New York a été bouclé jeudi en fin de matinée en raison de la présence d’un homme armé devant ses grilles, qui menaçait de se suicider, mais a finalement été arrêté, selon la police et des sources au sein de l’ONU.

Mis à jour le 2 déc. 2021
Agence France-Presse

Des images circulant sur les réseaux sociaux ont montré un homme, vêtu de rouge, tenant ce qui ressemble à une arme de gros calibre sous son menton, sur un trottoir entourant l’enceinte du siège des Nations unies, encerclé par des policiers, au niveau de la 42e rue et de la 1ère avenue de Manhattan.

« En ce qui concerne l’homme armé au coin de la 42e rue et de la 1ère avenue à Manhattan, l’individu est désormais en état d’arrestation et il n’y a aucun danger pour le public », a indiqué sur Twitter la police de New York, qui a décrit le prévenu comme un homme blanc dans la soixantaine.

La police n’a pas donné dans l’immédiat de précisions sur les motivations de cet homme.

La fermeture du siège n’a pas entraîné de perturbations au sein des bâtiments où le Conseil de sécurité poursuivait une réunion consacrée à l’Irak.

L’une des entrées de l’ONU, à hauteur de la 46e rue de Manhattan, a été rouverte vers midi, selon le porte-parole de l’Organisation, Stéphane Dujarric.

L’enceinte, connue pour son grand bâtiment de verre, borde l’East River de New York, sur l’île de Manhattan.