(Albany) Les responsables de la santé publique de l’État de New York ont révoqué le permis de pratiquer d’une médecin qui avait marqué 17 femmes des initiales du chef de la secte NXIVM, Keith Raniere.

Associated Press

Un comité a retenu les nombreuses accusations de fautes professionnelles contre Danielle Roberts, qui appartenait à un groupe secret de femmes connu sous l’acronyme DOS au sein de la secte.

Roberts aurait utilisé un instrument de cautérisation pour marquer sans anesthésie ces femmes des initiales « KAR » dans la région pelvienne afin de « causer volontairement des souffrances », selon le jugement rendu public cette semaine.

La marque reléguait ces femmes au statut d’esclave sexuelle du prétendu gourou aujourd’hui emprisonné.

PHOTO PATRICK DODSON, ARCHIVES LA PRESSE

Keith Raniere, fondateur de la secte NXIVM, en 2009.

Roberts a contrevenu aux normes des soins et « a utilisé de manière dangereuse » un instrument pour marquer ces femmes, peut-on lire dans la décision dévoilée par le quotidien Times-Union d’Albany.

Le comité a reproché à Roberts de s’être montrée évasive et provocatrice au cours de son témoignage. « [Elle] a nié d’avoir subi un lavage de cerveau, mais n’a exprimé aucun remord. Cela représente aux yeux du comité une vision déformée de la réalité », ajoute-t-on.

Son avocat Anthony Scher a déclaré vendredi qu’il interjettera appel de la décision.

« Nous avons prouvé de façon évidente qu’elle ne pratiquait pas de la médecine. Par conséquent, les normes habituelles pour la pratique médicale ne s’appliquent pas », a-t-il dit.

Raniere a été condamné l’an dernier à une peine d’emprisonnement de 120 ans après avoir été reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation, dont exploitation sexuelle d’une adolescente de 15 ans, extorsion et association de malfaiteurs.