(Albany) Le diocèse d’Albany, dans l’État de New York, a protégé pendant des décennies ses prêtres ayant commis des agressions sexuelles, a reconnu un ancien évêque.

Associated Press

Howard Hubbard, évêque d’Albany de 1977 à 2014, a indiqué que le diocèse envoyait ses mauvais prêtres à subir des traitements psychiatriques dans le secteur privé plutôt que d’appeler la police.

Il a fait cet aveu dans une déclaration remise par son avocat à un journal d’Albany. Celle-ci a été publiée samedi.

Quelque 300 poursuites judiciaires ont été intentées contre le diocèse d’Albany. Les plaignants ont jusqu’au 14 août pour le faire, en vertu d’une loi de l’État de New York. Certains ont dit avoir été agressés il y a plusieurs décennies.

Mgr Hubbard aurait lui-même agressé des mineurs. Des plaignants lui reprochent aussi d’avoir couvert les agressions commises par d’autres prêtres.

« Quand des allégations d’inconduite sexuelles étaient rapportées contre un prêtre dans les années 1970 et 1980, la pratique habituelle au diocèse d’Albany était de retirer temporairement ce prêtre de son ministère et de l’envoyer subir des traitements », raconte Mgr Hubbard.

« On n’envisageait de le retourner à son ministère que si un psychologue certifié ou psychiatre déterminait qu’il ne récidiverait pas, ajoute-t-il. L’idée d’obtenir les conseils d’un professionnel était bien intentionnée, mais incorrecte. »