(New York) Les 130 000 fonctionnaires de l’État de New York devront être vaccinés ou se faire tester régulièrement, tandis que l’obligation de recevoir une injection anti-COVID-19 sera stricte pour le personnel des hôpitaux au contact de patients, a annoncé mercredi le gouverneur Andrew Cuomo.

Agence France-Presse

L’annonce intervient sur fond de hausse des cas positifs à cause du variant Delta.  

« L’État de New York va exiger que tous les employés de l’État soient vaccinés ou subissent un test de dépistage régulier. Nous travaillons avec les syndicats de l’État pour mettre en œuvre ce programme rapidement et équitablement. Il entrera en vigueur avant la fête du Travail », qui a lieu le 6 septembre, a tweeté Andrew Cuomo, se calant ainsi sur la Californie, qui a fait la même annonce cette semaine.

Lors d’une conférence de presse, le gouverneur a ajouté que cette vaccination serait obligatoire, sans possibilité de recourir à l’option de se faire tester, pour le personnel des hôpitaux de l’État « qui est au contact de patients ». Selon les chiffres de l’État en date du 21 juillet, environ 74 % des salariés des hôpitaux ont d’ores et déjà été vaccinés.

La semaine dernière, le maire de New York, Bill de Blasio, avait déjà annoncé qu’il exigerait que les 300 000 fonctionnaires de la ville, parmi lesquels les policiers, les pompiers et les enseignants, soient vaccinés ou se fassent tester de manière hebdomadaire.

Mercredi, il a ajouté que la ville offrirait, à partir de vendredi, 100 dollars à toute personne qui irait se faire injecter une dose de vaccin pour se protéger contre le coronavirus dans un centre déployé par la mairie, un cadeau qui s’ajoute à la panoplie de récompenses imaginées aux États-Unis depuis le lancement de la vaccination.

Selon les chiffres officiels, 12 millions d’habitants de l’État de New York, le 4e plus peuplé des États-Unis, ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 62,4 % de la population totale et 74,7 % de la population des plus de 18 ans, plus que la moyenne nationale (69 % des adultes du pays a reçu au moins une dose).

Pour la seule ville de New York, le nombre d’infections a nettement augmenté depuis début juillet, passant de 200 à 250 cas par jour en moyenne à près de 1000 désormais. Mais le nombre d’hospitalisations reste encore très bas, environ 20 à 30 par jour à New York, qui fut l’épicentre de la pandémie aux États-Unis au printemps 2020.  

Sept personnes sont mortes de la COVID-19 mardi dans l’État de New York.