(Washington) Le procès de trois policiers impliqués dans la mort de l’Afro-Américain George Floyd a été reporté jeudi d’août 2021 à mars 2022 par un magistrat du Minnesota qui a décidé de laisser la justice fédérale les juger en premier.

Agence France-Presse

Le policier blanc Derek Chauvin, qui a asphyxié le quadragénaire noir avec son genou le 25 mai 2020 à Minneapolis, vient d’être reconnu coupable de meurtre par un tribunal de cet État du nord des États-Unis et sera fixé sur sa peine le 25 juin.

Ses trois anciens collègues, Tou Thao, Alexander Kueng et Thomas Lane, qui avaient participé au drame, devaient être jugés à partir du 22 août, dans le même cadre, pour complicité de meurtre.

PHOTO BUREAU DU SHÉRIF DU COMTÉ DE HENNEPIN, VIA ASSOCIATED PRESS

Les trois anciens collègues de Derek Chauvin, Tou Thao, Alexander Kueng et Thomas Lane, devaient être jugés à partir du 22 août, dans le même cadre, pour complicité de meurtre. Mais le procès a été remis au 7 mars 2022.

Mais la justice fédérale a annoncé la semaine dernière qu’elle avait, à son tour, ouvert des poursuites contre les quatre hommes, accusés d’avoir « violé les droits constitutionnels » de George Floyd en tentant de l’interpeller.  

Lors d’une audience de procédure, le juge Peter Cahill a estimé jeudi que les peines encourues devant la justice fédérale « étaient bien plus élevées » et qu’il était « plus logique de laisser le procès fédéral se dérouler en premier ».  

En conséquence, il a reporté au 7 mars 2022 l’ouverture du procès de trois policiers pour « complicité de meurtre ».

Les « doubles » poursuites, devant la justice des États et la justice fédérale, sont autorisées aux États-Unis, mais relativement rares. Elles reflètent l’importance de ce dossier au cœur de manifestations géantes, cet été, contre le racisme et les violences policières.