(Washington) Retour à la niche : le président américain Joe Biden a renvoyé ses deux chiens dans sa résidence de Wilmington, dans l’État du Delaware, après un « incident de morsure » impliquant un agent de sécurité de la Maison-Blanche, selon les médias américains lundi.

Agence France-Presse

Major, 3 ans, le plus jeune des deux bergers allemands du couple présidentiel, a eu des comportements agressifs, notamment en sautant, aboyant et chargeant le personnel et des agents de sécurité de la Maison-Blanche, a rapporté CNN, citant deux sources anonymes.

Les sources ont évoqué un « incident de morsure », sans préciser s’il y avait eu un blessé. L’épisode a cependant été considéré comme suffisamment grave pour que les deux chiens, dont Champ, 13 ans, soient renvoyés chez les Biden à Wilmington la semaine dernière.

Major, adopté dans un refuge pour animaux par Joe Biden et sa femme Jill en novembre 2018, était le premier chien de refuge à avoir vécu à la Maison-Blanche, ayant emménagé après l’inauguration en janvier.

Donald Trump n’avait pas d’animal de compagnie à la Maison-Blanche.  

Il n’a pas été possible de savoir dans l’immédiat quand — ou si — les chiens seraient autorisés à revenir.

Dans une entrevue le mois dernier, la première dame Jill Biden s’était déclarée préoccupée par l’installation des chiens dans leur nouvelle maison à Washington.  

« Ils doivent prendre l’ascenseur, auquel ils ne sont pas habitués, et ils doivent sortir sur la pelouse sud avec beaucoup de gens qui les regardent. C’est donc ce qui m’obsède : que tout le monde s’installe et reste calme », avait-t-elle déclaré sur la chaîne NBC.