(Washington) Le Comité national républicain (RNC) défend son droit d’utiliser le nom de Donald Trump dans ses collectes de fonds après que l’ancien président eut exigé que le RNC mette fin à la pratique.

Jill Colvin
Associated Press

Dans une lettre adressée lundi à l’avocat de Donald Trump Alex Cannon, l’avocat en chef du RNC, J. Justin Riemer, a déclaré que le comité « avait parfaitement le droit de se référer à des personnalités publiques » lorsqu’il s’engage dans un « discours politique protégé par le premier amendement » et a assuré qu’il continuera de le faire.

Il a ajouté que Donald Trump avait également « réaffirmé » à la présidente du RNC, Ronna McDaniel, au cours de la fin de semaine « qu’il approuve l’utilisation actuelle par le RNC de son nom dans les collectes de fonds et d’autres documents, y compris pour notre prochaine retraite des donateurs à Palm Beach à laquelle nous attendons avec impatience sa participation. »

Cette situation reflète les tensions au sein du Parti républicain dans la foulée du départ de Donald Trump de la Maison-Blanche. Le « GOP » est impatient de tirer parti de la popularité de l’ancien président auprès de sa base républicaine pour collecter des fonds avant les élections de mi-mandat de l’année prochaine. Mais cela va à l’encontre de l’instinct de Donald Trump d’avoir le contrôle sur l’utilisation de son nom et de son image alors qu’il vise à se positionner comme le dirigeant incontesté du Parti républicain.

Dans son premier discours majeur depuis son départ, Donald Trump a exhorté ses partisans à donner leur argent à Save America, son comité d’action politique, plutôt qu’aux organisations de collecte de fonds traditionnelles du « GOP ». Et vendredi, son groupe a envoyé des lettres au RNC et à d’autres organisations pour leur demander de « cesser immédiatement et de s’abstenir d’utiliser sans autorisation le nom, l’image et/ou une image qui ressemble à celle du président Donald J. Trump dans toute collecte de fonds, persuasion et/ou discours », selon la lettre RNC.

Les comités de campagne républicains de la Chambre et du Sénat et le porte-parole de Donald Trump n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires de l’Associated Press.

Les équipes de campagne du RNC et de Donald Trump ont travaillé main dans la main pendant les élections de 2020, y compris pour les collectes de fonds par le biais d’un comité commun. Et les liens entre eux demeurent.

Donald Trump doit prendre la parole lors de la retraite des donateurs du RNC en avril à Palm Beach et a déclaré à Ronna McDaniel qu’il souhaitait continuer de collecter des fonds pour le RNC alors même qu’il amassait de l’argent pour ses propres activités.

Malgré les demandes, le RNC et d’autres organisations ont continué à collecter des fonds au nom de Donald Trump.

« TOUTES NOS FÉLICITATIONS ! Vous avez été sélectionné comme l’un des PREMIERS à être invités à réclamer votre adhésion à l’héritage de Trump », a écrit le RNC dans un message dimanche.

« Nous avons BESOIN de 10 000 patriotes qui se tiennent toujours aux côtés du président Trump avant minuit ce soir. URGENT : NOUS AVONS BESOIN DES SUPPORTERS de TRUMP », pouvait-on lire dans un autre message du Comité sénatorial national républicain lundi après-midi.