(Washington) Le président américain Joe Biden a assuré mardi que les États-Unis disposeraient de suffisamment de vaccins contre la COVID-19 pour tous les adultes américains « d’ici fin mai ».

Agence France-Presse

« Nous sommes partis pour avoir suffisamment de vaccins disponibles pour tous les adultes en Amérique d’ici la fin du mois de mai », a déclaré M. Biden, qui avait évoqué il y a trois semaines une échéance à fin juillet.

PHOTO MIKE SEGAR, REUTERS

Des New-Yorkais font la queue pour être vaccinés à la porte du Centre des congrès Jacob K. Javits à Manhattan.

« C’est un progrès, un progrès important », a-t-il martelé, insistant cependant sur le fait que cela ne signifiait pas que tous les adultes américains seraient vaccinés à cette date.

« Avoir les vaccins disponibles n’est pas suffisant. Nous avons besoin de gens qui font les injections dans les bras des gens, dans des millions de bras américains », a-t-il ajouté.

M. Biden a fait cette annonce lors d’une brève allocution durant laquelle il a confirmé un accord entre les géants pharmaceutiques Merck et Johnson & Johnson pour augmenter la production du vaccin de ce dernier.

« C’est le genre de collaborations entre entreprises que nous avons vu durant la Seconde Guerre mondiale », a-t-il souligné.

Le locataire de la Maison-Blanche a par ailleurs annoncé que les centres de production des vaccins de Johnson & Johson opéreraient désormais « 24 heures sur 24 et sept jours sur sept ».

Le vaccin de Johnson & Johnson a obtenu une autorisation d’utilisation en urgence dans le pays en fin de semaine dernière, pour les adultes de 18 ans et plus. Il présente deux avantages conséquents en matière logistique : il ne s’administre qu’en une seule dose et peut être stocké à des températures de réfrigérateur.

Johnson & Johnson s’est pour le moment engagé à acheminer 100 millions de doses aux États-Unis avant la fin du mois de juin.

« Excellente nouvelle, mais ce n’est pas fini. Restez vigilants ! », a conclu Joe Biden.