(Washington) Plusieurs témoins ont été assignés à comparaître devant un grand jury fédéral qui examine des accusations contre l’ancien policier de Minneapolis Derek Chauvin, qui fait déjà face à des accusations de meurtre dans l’État du Minnesota pour la mort de George Floyd.

Michael Balsamo
Associated Press

C’est ce qu’a déclaré mercredi à l’Associated Press une personne proche du dossier.

L’enquête fédérale sur les droits civils du département de la Justice s’est concentrée sur Derek Chauvin et certains des témoins, y compris d’autres agents qui ont travaillé avec l’accusé, selon une source qui n’a pas pu discuter publiquement des procédures et qui s’est entretenue avec l’AP sous couvert de l’anonymat.

Le New York Times a révélé qu’un grand jury entendait des témoignages contre Derek Chauvin. Le département de la Justice a refusé de commenter le dossier.

La sélection du jury doit commencer le 8 mars dans le dossier de Derek Chauvin dans l’État du Minnesota — il fait face à des accusations de meurtre au deuxième degré et d’homicide involontaire — avec des déclarations liminaires prévues pour le 29 mars.

George Floyd, un homme noir, est décédé le 25 mai après que le policier blanc Derek Chauvin a pressé son genou sur sa nuque tandis qu’il était menotté et qu’il disait ne plus pouvoir respirer. La mort de George Floyd a déclenché des manifestations à Minneapolis et ailleurs aux États-Unis et a conduit à un large débat sur le profilage et le racisme.

Trois autres policiers — Thomas Lane, J. Kueng et Tou Thao — sont accusés d’avoir aidé et encouragé le meurtre au deuxième degré et l’homicide involontaire coupable et devraient être traduits en justice en août. Comme Derek Chauvin, tous les trois ont été licenciés peu après la mort de George Floyd.

L’activité accrue du grand jury fédéral en rapport avec la mort de George Floyd intervient alors que le département de la Justice, sous la direction du président Joe Biden, devrait se concentrer davantage sur les questions de droits civils, les révisions de la justice pénale et les politiques policières à la suite des manifestations nationales contre la mort de personnes noires aux mains des forces de l’ordre.

Lors de son audition de confirmation cette semaine, le juge Merrick Garland, le candidat de M. Biden au poste de procureur général, a souligné son engagement à lutter contre la discrimination raciale dans les services de police, déclarant à la commission judiciaire du Sénat que le système de justice n’était pas encore équitable.

Derek Chauvin était prêt à plaider coupable à une accusation de meurtre au troisième degré dans la mort de George Floyd avant que l’ancien procureur général William Barr ne bloque personnellement l’accord de plaidoyer l’année dernière, ont déclaré à l’AP deux responsables de l’application des lois ayant une connaissance directe des pourparlers. M. Barr a rejeté l’accord en partie parce qu’il estimait qu’il était trop tôt étant donné que l’enquête sur la mort de George Floyd en était encore à ses balbutiements, ont déclaré les responsables.