(Washington) Bill Clinton avait fait une apparition à MTV et Barack Obama a profité des réseaux sociaux pour développer son image. Maintenant, ce sont les jeux vidéo qui sont perçus par les démocrates modernes comme étant la nouvelle frontière technologique pour rejoindre les jeunes électeurs. Et une compagnie canadienne contribue à mener cette charge virtuelle.

James McCarten
La Presse Canadienne

Basée à Toronto, la compagnie Enthusiast Gaming était aux premières loges de la campagne présidentielle de Joe Biden, en l’aidant à propager sa plateforme et son image dans une carte personnalisée du jeu populaire « Fortnite ».

Dans les semaines ayant précédé le jour des élections américaines, des amateurs du jeu de Nintendo « Animal Crossing : New Horizons » ont pu télécharger les avatars de M. Biden et de Kamala Harris, tout en décorant leur île avec des pancartes de la campagne démocrate.

De plus, deux semaines avant le jour des élections, la représentante de New York Alexandria Ocasio-Cortez et sa collègue progressiste Ilhan Omar ont attiré près de 440 000 spectateurs, du jamais-vu pour des politiciens, quand elles ont joué à « Among Us » sur la plateforme de diffusion en direct Twitch.

Cette session en direct a été tellement populaire qu’elle a convaincu le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Jagmeet Singh de se joindre à Mme Ocasio-Cortez pour une diffusion caritative. L’évènement a permis d’amasser plus de 200 000 $ US pour des initiatives contre la pauvreté aux États-Unis.

Pour Adrian Montgomery, le président-directeur général quadragénaire d’Enthusiast Gaming, la rencontre entre les jeux vidéo et les campagnes politiques en 2020 n’est pas à prendre à la légère.

« C’était un moment très intéressant qui va changer le discours politique, et c’était plutôt bien d’y participer », a-t-il affirmé en entrevue.

M. Montgomery a comparé le phénomène à la fameuse apparition en lunettes fumées avec un saxophone de Bill Clinton au « Arsenio Hall Show », en 1992, ou à l’entrevue avec « Playboy » qui a presque mis fin à la carrière de Jimmy Carter en 1976.

« Je pense que ça pourrait changer la façon dont les jeunes sont traités dans les futures élections, estime-t-il. Ils ont certainement prouvé qu’ils vont voter et qu’ils peuvent faire une différence. »

L’industrie du jeu vidéo, déjà un géant de 150  milliards US qui écrase celle de la musique et du cinéma, représente une ressource peu exploitée qui a été particulièrement importante dans une année où les gens étaient confinés à leur domicile. Les jeux en ligne, qui peuvent offrir aux joueurs un sentiment communautaire même à distance, ont été faits sur mesure pour ce genre de moment, selon M. Montgomery.

Les nombreuses spéculations entourant des potentielles élections fédérales au Canada cette année sont particulièrement réjouissantes pour Enthusiast Gaming. « Nous ne sommes pas actuellement engagés, mais nous avons évidemment les références, estime le président-directeur général. Il serait intéressant de s’impliquer dans d’autres initiatives et campagnes. »