(Washington) Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a rencontré vendredi pour la première fois Antony Blinken, nommé par Joe Biden pour lui succéder au département d’État, a annoncé un haut responsable du ministère.  

Agence France-Presse

« Leur réunion était très productive », a ajouté ce haut responsable, précisant que leur entretien était destiné à « faciliter une transition ordonnée et à s’assurer que les intérêts américains sont protégés à l’étranger ».  

PHOTO JOSHUA ROBERTS, ARCHIVES REUTERS

Antony Blinken.

Les deux hommes « ainsi que leurs équipes continueront à travailler ensemble pour le compte des Américains durant la (période de) transition », a-t-il également déclaré.  

Mike Pompeo est l’un des plus fidèles alliés du président Donald Trump, qui n’a reconnu sa défaite à la présidentielle qu’à reculons jeudi, deux mois après le scrutin et au lendemain du violent assaut du Capitole par ses partisans.  

Les équipes de Joe Biden avaient déjà eu des contacts avec celles du département d’État, mais le processus était jusqu’ici limité, M. Pompeo ayant souligné, après les élections, que les États-Unis n’avaient « qu’un seul secrétaire d’État à la fois ».  

Il avait stupéfait tout le monde en promettant, quelques jours après le scrutin présidentiel, une « transition en douceur » vers un « second » mandat de Donald Trump.  

Antony Blinken, conseiller de longue date du président élu et ancien secrétaire d’État adjoint sous Barack Obama, s’est rendu au ministère le mois dernier, mais Mike Pompeo était alors en quarantaine après avoir été exposé à la COVID-19.  

Le président Donald Trump n’a quant à lui montré aucune volonté de rencontrer son successeur Joe Biden, et a indiqué vendredi qu’il ne se rendrait pas à sa cérémonie d’investiture le 20 janvier.