(Los Angeles) Le maire de Los Angeles a rendu obligatoire jusqu’à nouvel ordre le port du masque pour toutes les personnes âgées de plus de deux ans, afin de « contribuer à stopper la propagation » du nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

Porter un masque « dès qu’on quitte son domicile instaure une réelle barrière de protection pour les gens avec qui nous pourrions être en contact, et c’est approprié à ce stade de notre réponse à la crise », a expliqué Eric Garcetti mercredi soir, en annonçant son nouveau décret.

Le port du masque n’était jusqu’à présent requis à Los Angeles que dans les commerces et certains établissements accueillant du public ainsi que dans les transports en commun.

« L’ordonnance simplifie les choses pour tous les habitants. Nous demandons à tous les Angelins, à l’exception des jeunes enfants ou ceux qui ont des handicaps et qui pourraient souffrir du port du masque, de se couvrir le visage », a souligné Eric Garcetti.

Dans certaines zones de Californie du sud, comme dans le comté de Riverside ou la petite ville de Beverly Hills voisine de Los Angeles, le port du masque avait été rendu obligatoire voici plusieurs semaines sans pour autant être toujours appliqué de manière rigoureuse par les populations concernées.

Parallèlement, les autorités sanitaires du comté de Los Angeles ont légèrement assoupli les mesures de confinement, autorisant la reprise d’activité de tous les commerces pour de la vente à emporter - sans accueil du public dans les locaux - dès lors qu’ils disposent d’un accès sur la rue.

Des parcs et plusieurs plages, comme celle de Venice Beach près de Los Angeles, ont également été rouvertes au public pour des activités physiques (marche, baignade, jogging, etc) mais pas de bains de soleil ou pique-nique.  

Le comté de Los Angeles est le principal foyer de COVID-19 en Californie, avec plus de 34 000 cas confirmés et environ 1660 décès.