(Washington) Les démocrates ont dévoilé mardi au Congrès américain un gigantesque plan d’aide d’un montant inédit de 3000 milliards de dollars pour secourir l’économie des États-Unis ravagée par la pandémie de coronavirus et les millions d’Américains frappés par le chômage.

Agence France-Presse

Ce projet, dit « loi pour les héros », a été présenté à la Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires et pourraient l’approuver dès ce vendredi.

Mais il ne devrait pas être adopté ensuite au Sénat, contrôlé par les républicains, qui, avec le président Donald Trump, estiment que les États-Unis devraient attendre que les mesures historiques déjà déployées fassent leur effet avant d’agir à nouveau.

« Ce que Nancy Pelosi propose ne sera jamais adopté au Sénat », a réagi un sénateur républicain, John Barrasso.

En mars, le Congrès avait approuvé un plan de relance titanesque de 2200 milliards de dollars (« Cares Act »), ensuite promulgué par Donald Trump. Il comprenait notamment la distribution de chèques aux Américains, et 349 milliards pour un fonds dédié aux petites et moyennes entreprises.

Un deuxième plan d’aide de près de 500 milliards de dollars l’avait complété fin avril.

En présentant le nouveau projet de loi, mardi, la présidente démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi a déploré la « plus grosse catastrophe de l’Histoire de notre pays ».  

Ce texte, surnommé « Cares 2 », comprend de nouveaux paiements directs aux Américains, cette fois de jusqu’à 6000 dollars par foyer, et près de 1000 milliards de dollars pour les États et collectivités locales afin qu’ils assurent les salaires des employés publics « essentiels » dans les hôpitaux, les écoles…  

Il prévoit également des fonds pour le personnel sanitaire à travers le pays, les hôpitaux, ainsi que pour les PME, la recherche sur le dépistage et le traçage, et l’aide alimentaire pour les plus modestes.  

« Nous savons tous que nous devons mettre de l’argent dans les poches des Américains. Cela n’est pas seulement nécessaire pour leur survie, mais il s’agit également d’une mesure de relance pour l’économie », a déclaré Nancy Pelosi, au Congrès à Washington.  

Avec près de 82 000 morts et plus de 1,3 million de cas officiellement déclarés, les États-Unis sont le pays le plus frappé du monde par la pandémie de COVID-19.