(New York) Deux jeunes enfants et un adolescent sont décédés dans l’État de New York de possibles complications liées à la COVID-19. Ces complications impliquent le gonflement des vaisseaux sanguins et des problèmes cardiaques, a déclaré samedi le gouverneur de l’État, Andrew Cuomo.

La Presse canadienne

Au moins 73 enfants à New York ont été diagnostiqués avec des symptômes similaires à la maladie de Kawasaki – une maladie inflammatoire rare chez les enfants – et du syndrome de choc toxique. La plupart d’entre eux sont des tout-petits et des enfants d’âge élémentaire.

Le gouverneur Cuomo a annoncé deux autres décès d’enfants samedi, un jour après l’annonce de la mort d’un garçon de 5 ans dans un hôpital de New York. Les deux nouvelles jeunes victimes sont un enfant de 7 ans du comté de Westchester et un adolescent du comté de Suffolk à Long Island.

Andrew Cuomo a déclaré que les enfants avaient été déclarés positifs à la COVID-19, mais n’avaient pas montré les symptômes communs du virus au moment de leur hospitalisation.

« C’est la dernière chose dont nous avons besoin en ce moment, avec tout ce qui se passe, avec toute l’anxiété que nous avons, est maintenant pour les parents d’avoir à se soucier si leur jeune a été infecté ou non », a déclaré Andrew Cuomo lors de sa conférence quotidienne.

Au moins 3000 enfants américains reçoivent un diagnostic de la maladie de Kawasaki chaque année. Elle est plus fréquente chez les enfants de moins de 6 ans et chez les garçons.

Les symptômes comprennent une fièvre prolongée, de fortes douleurs abdominales et des difficultés respiratoires.

La Société canadienne de pédiatrie s’intéresse au syndrome inflammatoire.

L’organisme a dit récemment prévoir publier une directive aux pédiatres, possiblement au début de la semaine prochaine, à propos des symptômes qui s’apparentent à ceux du syndrome de Kawasaki, même si aucun lien avec la COVID-19 n’a été établi jusqu’ici.

> Relisez notre article « Corrélation possible entre une maladie inflammatoire infantile et la COVID-19 »

Une importante recherche est en cours avec le Programme canadien de surveillance pédiatrique pour déterminer combien d’enfants sont sévèrement affectés par la COVID-19 et de quelles manières. Une porte-parole a affirmé que cela pourrait inclure des cas qui seraient associés au syndrome de Kawasaki, la principale cause de maladie cardiaque chez les enfants.

Une pédiatre spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital Sainte-Justine de Montréal a dit que la COVID-19 pourrait être la cause de plus d’une dizaine de cas associés au syndrome de Kawasaki dans l’établissement.