(Washington) Le président Donald Trump a assuré vendredi lors du 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale que comme en 1945, les États-Unis « triompheront », cette fois face au coronavirus.

Agence France-Presse

Pandémie oblige, la victoire des Alliés contre l’Allemagne nazie a été célébrée en très petit comité à Washington. Le président américain, accompagné de son épouse Melania Trump s’est rendu devant le mémorial de la Seconde Guerre mondiale situé à quelques pas de la Maison-Blanche.

Le milliardaire républicain, cité dans un communiqué, a rendu hommage aux « forces de la liberté qui ont vaincu la tyrannie », tout en rappelant le « sombre prix de la liberté » pour les soldats américains ayant participé au conflit.

« La plupart de ces guerriers, altruistes et héroïques, n’avaient jamais connu la vie dans une Amérique prospère. Il ont grandi durant la Grande Dépression lorsque les prévisions économiques des États-Unis semblaient moroses », a dit le président, le jour même de la publication de statistiques catastrophiques sur l’emploi américain.

PHOTO TOM BRENNER, REUTERS

« Au cours des derniers mois, notre nation a été exposée à une adversité remarquable lors de la pandémie de coronavirus. Mais comme nous l’avons fait tant de fois auparavant, les États-Unis triompheront », a assuré le locataire de la Maison-Blanche.

Malgré des liens historiques entre l’Europe et les États-Unis, M. Trump a bousculé lors de sa présidence les alliances établies, se plaignant notamment de privilèges commerciaux injustes accordés aux pays européens et d’une participation américaine trop coûteuse à l’OTAN.