(Washington) Le président américain Donald Trump a répondu dimanche sur Twitter à une vidéo dans laquelle son prédécesseur républicain George W. Bush appelait, sans le nommer, au rassemblement et à la compassion dans le pays face à la pandémie.

Agence France-Presse

Dans cette vidéo partagée samedi par le George W. Bush Presidential Center, l’ancien président dresse un parallèle avec les attentats qui avaient endeuillé les États-Unis le 11 septembre 2001, quelques mois seulement après son arrivée à la Maison-Blanche.  

« J’ai vu un grand pays se relever ensemble pour honorer ses héros, pleurer ses morts et s’attaquer à de nouvelles tâches inévitables », y raconte W. Bush, solennel.     

Sur fond de musique mélancolique et d’images d’archives, le Texan de 73 ans se dit persuadé que cet « esprit de sacrifice » des Américains n’a pas disparu, et lance un appel à la compassion face à la crise actuelle de la COVID-19.

« Souvenons-nous combien nos différences sont minimes face à cette menace », demande-t-il. « Souvenons-nous que l’empathie et la gentillesse sont des outils essentiels et puissants ».

Régulièrement critiqué pour son manque d’empathie depuis le début de l’épidémie de coronavirus, Donald Trump s’est peut-être senti visé.

Il a commenté tôt dimanche matin le tweet d’un consultant de la chaîne conservatrice Fox News s’interrogeant du mutisme de George W. Bush lors de la récente procédure en destitution à l’encontre du milliardaire républicain.  

« Il était aux abonnés absents quand il s’agissait de s’élever contre la plus grosse supercherie de l’histoire américaine », a écrit Donald Trump à propos de son prédécesseur.