(Washington) Le gouvernement américain a recommandé vendredi à sa population de se recouvrir le visage dans la rue pour ralentir la propagation du coronavirus, alors qu’avec un nouveau triste record du nombre de décès en 24h, les États-Unis sont en train de devenir le nouveau centre mondial de la pandémie

Agence France-Presse

Après 1480 morts en une journée, bilan quotidien le plus élevé jamais enregistré dans un seul pays, les Américains se préparent au pire et bâtissent des hôpitaux de campagne de Los Angeles à Miami ou New York, avec des milliers de lits supplémentaires de réanimation.

Par la voix de leur président Donald Trump, ils ont même été appelés vendredi à se couvrir le visage à l’extérieur, même si le milliardaire a rappelé qu’il ne s’agissait « que de recommandations » que lui-même ne suivra pas.

Les scientifiques du gouvernement américain estiment désormais que le nouveau coronavirus est sans doute transmis dans l’air par les gens lorsqu’ils parlent et respirent.

Le directeur de l’Institut des maladies infectieuses, Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche, a évoqué des données indiquant que « le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu’ils éternuent ou toussent ».

La COVID-19 a déjà tué au total environ 7400 personnes aux États-Unis et devrait y faire entre 100 000 et 240 000 morts, selon la Maison-Blanche.

Après 1480 morts en une journée, bilan quotidien le plus élevé jamais enregistré dans un seul pays, les Américains se préparent au pire et bâtissent des hôpitaux de campagne de Los Angeles à Miami ou New York, avec des milliers de lits supplémentaires de réanimation.

Par la voix de leur président Donald Trump, ils ont même été appelés vendredi à se couvrir le visage à l’extérieur, même si le milliardaire a rappelé qu’il ne s’agissait « que de recommandations » que lui-même ne suivra pas.

Les scientifiques du gouvernement américain estiment désormais que le nouveau coronavirus est sans doute transmis dans l’air par les gens lorsqu’ils parlent et respirent.

Le directeur de l’Institut des maladies infectieuses, Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche, a évoqué des données indiquant que « le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu’ils éternuent ou toussent ».

La COVID-19 a déjà tué au total environ 7400 personnes aux États-Unis et devrait y faire entre 100 000 et 240 000 morts, selon la Maison-Blanche.