(Washington) Le sénateur Bernie Sanders a dénoncé vendredi les attaques homophobes « scandaleuses » visant son rival démocrate Pete Buttigieg prononcées par un célèbre animateur de radio proche de Donald Trump.

Agence France-Presse

Figure de la sphère conservatrice américaine, Rush Limbaugh s’est moqué mercredi de l’ancien maire de South Bend (Indiana), « ce type gai de 37 ans qui embrasse son mari sur scène ». M. Buttigieg a en fait 38 ans.

Ces propos ont pris un relief particulier car ils sont intervenus quelques jours après un hommage appuyé rendu par Donald Trump à l’animateur.  

PHOTO JONATHAN ERNST, ARCHIVES REUTERS

Rush Limbaugh a reçu la « médaille de liberté » lors de l’état de l’Union, le 4 février.

Lors de son discours sur l’état de l’Union devant le Congrès réuni au grand complet, le président américain lui a décerné la « médaille de liberté », plus haute décoration civile des États-Unis, et l’a remercié pour « des décennies de dévouement à notre pays ».

« En tant que candidats, nous avons des désaccords, mais des attaques personnelles comme celles-ci sont inacceptables », a réagi Bernie Sanders.

PHOTO JONATHAN DRAKE, REUTERS

Le sénateur Bernie Sanders

« Les commentaires homophobes de Rush Limbaugh concernant Pete Buttigieg sont scandaleux et offensants. Ensemble, nous mettrons fin aux divisions et à la haine semées par Donald Trump », a-t-il ajouté.

Interrogé jeudi sur le fait de savoir s’il pensait que les Américains pourraient élire un président homosexuel, le président américain a répondu : « Je pense que oui ».

« Je pense que certains ne le feraient pas. Mais je ne ferais pas partie de ce groupe pour être honnête », a-t-il ajouté dans l’émission de radio de Geraldo Rivera.

Pete Buttigieg n’a lui pas directement répondu aux attaques de l’animateur conservateur. « Je suis fier de mon mariage, je suis fier de mon mari », a-t-il simplement déclaré jeudi soir lors d’une rencontre avec des électeurs à Las Vegas.