(Washington) Donald Trump a félicité mercredi son procureur général Bill Barr d’être intervenu en faveur de son ex-conseiller Roger Stone, qui a bénéficié d’une recommandation de peine moindre que celle initialement requise par les procureurs fédéraux.

Agence France-Presse

« Félicitations au procureur général Bill Barr d’avoir pris en charge une affaire qui était totalement hors de contrôle », a écrit le président américain dans un tweet matinal, avant de se demander si les procureurs ayant instruit le dossier de Roger Stone, reconnu coupable en novembre de mensonges au Congrès, étaient des « procureurs voyous ».

« Neuf ans recommandés contre Roger Stone (qui ne travaillait même pas pour la campagne Trump). Ça alors ! Ça semble très juste ! », a-t-il ajouté ironiquement.

L’administration du président républicain a été accusée mardi d’ingérence judiciaire après les attaques verbales de Donald Trump contre les quatre procureurs qui avaient initialement requis entre 7 et 9 ans de prison contre M. Stone, consultant politique de 67 ans. Ces quatre procureurs ont annoncé se retirer de l’affaire.  

Le département de la Justice les a également déjugés en demandant une peine « bien moindre » contre M. Stone, au prétexte que les recommandations initiales « ne seraient pas adaptées ou ne serviraient pas les intérêts de la justice ».

Une décision « scandaleuse » qui « affecte l’État de droit », selon la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

La peine de Roger Stone, fidèle du milliardaire new-yorkais qui a été jugé dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe dans l’élection américaine de 2016, doit être annoncée le 20 février par un juge fédéral, après avis consultatif des procureurs.

PHOTO PABLO MARTINEZ MONSIVAIS, AP

Roger Stone