(New York) Le président américain a félicité dimanche l’État du Kansas pour la victoire des Kansas City Chiefs lors du Super Bowl, la finale de la ligue de football américain NFL, alors que la ville se situe en réalité dans le Missouri.

Agence France-Presse

Le compte officiel du chef de l’État a rapidement corrigé le message et remplacé Kansas par Missouri, mais de nombreux internautes et plusieurs médias américains avaient eu le temps d’effectuer une capture d’écran du tweet originel.

Techniquement, Kansas City a été fondée à la jonction des fleuves Kansas et Missouri.

La frontière entre les deux États se situe au milieu d’une même agglomération, avec administrativement un Kansas City au Kansas et un autre dans le Missouri. Le développement économique de la partie située dans ce dernier ayant été plus important, cette ville a pris le dessus sur sa voisine.

Il n’en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux se gaussent de cette erreur.

« Beaucoup de gens parlent du fait que Kansas City se situe dans deux États, mais il n’y a que Donald Trump qui y fait quelque chose », a ironisé l’éditorialiste du magazine New York Josh Barro sur Twitter.

Le président américain s’était rendu à Kansas City (Missouri) en décembre 2018 pour faire une allocution lors d’une conférence du Project Safe Neighborhoods, un programme du ministère américain de la Justice pour traiter le problème de la violence et la criminalité.

« Que quelqu’un retire vite le Sharpie (feutre) des mains de Trump avant qu’il ne redessine la carte du Kansas », a plaisanté le scénariste et producteur de télévision Bryan Behar, également sur Twitter.

Il s’agissait d’une référence à l’ouragan Dorian, dont Donald Trump avait annoncé, début septembre, qu’il balayerait « très probablement » l’Alabama.

La prévision avait été démentie peu après par le service de météorologie nationale, mais le président s’était acharné, allant même jusqu’à produire une carte sur laquelle l’Alabama avait été grossièrement inclus au feutre dans la trajectoire possible de l’ouragan.

Dorian n’a jamais touché l’Alabama et n’est même pas entré à l’intérieur des terres américaines.