(Nashville) Le suspect de l’attentat à la bombe qui a blessé trois personnes et endommagé une dizaine de bâtiments au centre-ville de Nashville, le jour de Noël, aurait dit à un voisin avant l’explosion que « Nashville et le monde entier n’allait jamais l’oublier ».

La Presse Canadienne

Rick Laude dit avoir vu Anthony Quinn Warner devant sa boîte aux lettres, le 21 décembre, et serait descendu de son véhicule pour lui parler. Lorsque M. Laude lui a demandé si le père Noël allait lui apporter des cadeaux, M. Warner lui aurait répondu : « Oui, Nashville et le monde entier ne m’oublieront jamais ».

M. Laude, qui est resté « sans mot » après avoir appris que son voisin était le principal suspect de l’explosion, a affirmé que « rien à propos de cet homme n’était alarmant » et qu’il était « quelqu’un de calme ».

Alors que les autorités ont identifié dimanche M. Warner, âgé de 63 ans, comme le responsable de cette explosion qui lui a coûté la vie, le mobile de son crime est toujours inconnu.

Selon les autorités, il n’était pas sur le radar de la police avant Noël. Un rapport du Bureau d’enquête du Tennessee dévoile que sa seule arrestation date de 1979 et était liée à la possession de marijuana.

Des enquêteurs procèdent présentement à l’analyse des effets personnels de M. Warner, dont son ordinateur et un disque dur externe. En scrutant ses transactions bancaires, ils ont pu retracer l’achat de composants potentiels pour fabriquer une bombe artisanale.

M. Warner avait récemment donné sa voiture à quelqu’un sous prétexte qu’il était atteint d’un cancer, mais on ne sait toujours pas s’il était véritablement malade. Il avait aussi donné sa maison à Antioch, en banlieue de Nashville, à une femme de Los Angeles un mois avant l’explosion. Il y avait vécu des dizaines d’années.

« Il semble que son intention était plus destructrice que meurtrière, mais nous spéculons encore à ce moment de l’enquête », a indiqué le directeur du Bureau d’enquête du Tennessee, David Rausch.

L’explosion a eu lieu le matin de Noël, bien avant que les rues du centre-ville ne bourdonnent d’activité. Provenant d’un véhicule récréatif, elle a été précédée d’une annonce sonore enregistrée qui avertissait les gens à proximité qu’une bombe allait détoner.

« Nous suivons encore des pistes, mais rien n’indique pour le moment que d’autres personnes soient impliquées, a dit l’agent spécial du FBI Doug Korneski. Nous avons regardé des heures d’enregistrement vidéo provenant des caméras de surveillance autour du véhicule et nous n’avons vu aucune autre personne impliquée. »