(Nashville) L’homme soupçonné d’être responsable de l’explosion qui a secoué le centre-ville de Nashville aurait trouvé la mort dans l’attentat et aurait agi seul, ont déclaré des responsables fédéraux.

Associated Press

Les enquêteurs ont utilisé de l’ADN et d’autres indices relier cet individu nommé Anthony Quinn Warner, à la mystérieuse explosion. Ils disent ne pas encore avoir déterminé ses motifs. Les responsables ont reçu des centaines de tuyaux, mais ils ont conclu que seul Warner aurait été impliqué dans l’explosion qui a endommagé des dizaines de bâtiments.

« Nous suivons toujours des pistes, mais pour le moment, rien n’indique que d’autres personnes aient été impliquées, a souligné le responsable du bureau local du FBI à Memphis, Douglas Korneski. Nous avons examiné des heures de vidéo provenant des caméras de sécurité entourant le véhicule. Nous n’avons vu aucune autre personne impliquée. »

Les responsables de l’enquête disent que bien des mystères entourent encore cette explosion qui est survenue plusieurs heures avant que les rues du centre-ville soient animées. Un enregistrement dans le véhicule a lancé des avertissements qu’une bombe exploserait.

Les enquêteurs n’ont pas révélé les raisons pour lesquelles Warner avait choisi cet endroit pour commettre son attentat qui a endommagé un centre de transmission de la société AT & T. L’entreprise peinait à rétablir les services de téléphonie cellulaire et les systèmes de communications de la police et de plusieurs hôpitaux du Tennessee et des États avoisinants.

Selon des archives publiques, Warner avait des compétences en l’électronique et en système d’alarme. Il avait travaillé comme consultant en informatique pour un agent immobilier de Nashville. Son nom avait commencé à circuler samedi lorsque des enquêteurs fédéraux et de l’État ont convergé vers une maison de la banlieue de Nashville.

Des agents fédéraux ont regardé autour de la propriété, fouillé la maison et la cour arrière. Une image de Google Maps, prises en mai 2019, montre un véhicule récréatif similaire à celui qui a explosé, mais celui-ci n’était pas sur la propriété samedi, selon un journaliste de l’Associated Press présent sur les lieux.

« Noël ne sera plus pareil »

Les cinq policiers qui s’étaient approchés des lieux quelques instants avant l’explosion ont raconté dimanche leur version des faits.

PHOTO MARK HUMPHREY, ASSOCIATED PRESS

L’agente Amanda Topping a raconté qu’elle avait initialement garé son auto-patrouille juste à côté du véhicule récréatif.

« Cela va nous lier pour toujours, pour le reste de ma vie, a dit l’agent James Wells, qui souffre d’une perte auditive à la suite de l’explosion. Noël ne sera plus jamais pareil. »

« J’ai vu une lueur orange et j’ai entendu un gros boum, ajoute-t-il. Pendant que je vacillais, je me disais de rester debout et de rester en vie. »

L’agent Amanda Topping a relaté qu’elle avait initialement garé son auto-patrouille juste à côté du véhicule récréatif. Elle l’a ensuite déplacée après avoir entendu un enregistrement prévenant qu’une bombe allait exploser. La policière a appelé sa conjointe pour lui dire que « les choses étaient vraiment bizarres ».

PHOTO MARK HUMPHREY, ASSOCIATED PRESS

Le chef de police de Nashville, John Drake, rejoint les agents qui s’enlacent à la fin de la conférence de presse.

Les agents ont commencé à évacuer les personnes circulant dans les environs ou demeurant à proximité.

L’agente Brenna Hosey a mentionné que ses collègues et elle ont frappé à six ou sept portes dans des appartements voisins pour avertir les gens d’évacuer. Elle se souvenait particulièrement d’avoir dû implorer une mère stupéfaite de quitter son logement en compagnie de ses quatre enfants.

« Je n’ai pas d’enfants, mais j’ai des cousins et des nièces, des gens que j’aime qui sont petits », a dit Mme Hosey.