(Washington) Les États-Unis ont dépassé lundi la barre des 18 millions de cas recensés de coronavirus, avec plus de 319 000 morts depuis le début de la pandémie, selon l’Université Johns Hopkins dont le comptage fait référence.

Agence France-Presse

Le pays, le plus touché du monde en valeur absolue, est confronté à un rebond spectaculaire de l’épidémie.

Lundi, 1658 décès et 190 972 nouvelles infections ont été enregistrés, selon un relevé effectué chaque jour à 20 h 30 locales par l’AFP des chiffres de l’université, actualisés en continu.

Et dans la soirée de lundi, le pays comptait 18 011 449 cas recensés.

Ce nouveau palier est franchi alors que les États-Unis ont commencé leur campagne de vaccination, après qu’une autorisation d’urgence a été accordée aux vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna.

Pour donner l’exemple et rassurer les sceptiques, le président désigné Joe Biden, 78 ans, a reçu lundi en direct devant les caméras de télévision la première dose d’un vaccin contre la COVID-19.

PHOTO ALEX EDELMAN, AGENCE FRANCE-PRESSE

Joe Biden recevant sa première dose d’un vaccin contre la COVID-19

Le vice-président sortant Mike Pence a lui aussi été vacciné vendredi, également en public, ainsi que plusieurs hauts dirigeants du Congrès américain.

Malgré la lueur d’espoir apportée par les vaccins, les États-Unis s’attendent à un hiver très sombre.

Plus de 115 000 personnes malades du coronavirus sont actuellement hospitalisées dans le pays, un record, selon le Covid Tracking Project, qui suit quotidiennement les données aux États-Unis.