(Washington) Le vice-président américain Mike Pence se fera vacciner vendredi « en public » contre la COVID-19 après le lancement lundi du vaccin Pfizer-BioNTech.

Agence France-Presse

Mike Pence et sa femme Karen se feront vacciner pour « renforcer la confiance » des Américains, a indiqué mercredi la Maison-Blanche dans un bref communiqué.

Donald Trump, qui a été infecté par le virus plus tôt cette année, n’a donné à ce jour aucune indication sur la date à laquelle il pourrait également se plier à l’exercice.

« Le président est prêt à être vacciné et le fera dès que son équipe médicale le jugera opportun », a indiqué sa porte-parole Kayleigh McEnany. « Mais sa priorité, ce sont les travailleurs qui sont en première ligne ».

Le président désigné Joe Biden a lui indiqué qu’il le ferait prochainement en public, tout comme l’ancien président Barack Obama.

Les États-Unis ont donné vendredi soir leur feu vert au vaccin de Pfizer-BioNTech, ouvrant la voie à une campagne massive de vaccination dans tout le pays qui a débuté lundi.  

L’agence américaine des médicaments (FDA) devrait par ailleurs donner également son autorisation en urgence au vaccin de Moderna d’ici la fin de semaine.