(New York) Une infirmière new-yorkaise est devenue lundi la première personne à se faire vacciner contre la COVID-19 aux États-Unis, pays le plus endeuillé au monde par le coronavirus.

Agence France-Presse

« Premier vaccin administré. Félicitations aux États-Unis, félicitations au MONDE ! », a tweeté le président Donald Trump dans les minutes qui ont suivi la vaccination, peu avant 9 h 30.

Peu après, le président élu Joe Biden, qui doit prendre ses fonctions en janvier, tweetait à son tour : « Gardez espoir, des jours meilleurs arrivent ».

Après s’être fait piquer au bras devant les caméras au Long Island Jewish Medical Center, grand hôpital new-yorkais, Sandra Lindsay, infirmière en soins intensifs, a affirmé en souriant « se sentir très bien ». « Je ne vois aucune différence avec le vaccin grippal », a-t-elle souligné.

D’origine jamaïcaine, elle s’est dite « très fière de pouvoir encourager la population à avoir confiance dans ce vaccin », alors que la méfiance envers le remède est forte parmi les minorités noire et hispanique, pourtant particulièrement touchées par la pandémie.

Pour elle qui a été aux avant-postes de la première vague particulièrement dévastatrice à New York, le vaccin « signifie espoir, guérison, restauration de la santé publique ».

« Ca a été intense émotionnellement. J’ai vu beaucoup de douleur, de souffrance, de morts. Alors j’ai ressenti un immense soulagement après avoir reçu le vaccin. Je n’étais pas nerveuse […], je n’ai eu aucune hésitation », a-t-elle ajouté.

D’autres soignants, notamment dans les États de l’Ohio et de Pennsylvanie, ont été vaccinés dès lundi matin.

Près de trois millions de doses doivent être distribuées d’ici mercredi, avec l’objectif de vacciner quelque 20 millions d’Américains avant fin décembre et 100 millions avant fin mars.

La campagne de vaccination américaine, qui vise en priorité les soignants les plus exposés et les maisons de retraite, débute alors que la pandémie explose aux États-Unis : le seuil des 300 000 morts est en passe d’être atteint et plus de 16 millions de cas ont été recensés.

« C’est la lumière au bout du tunnel, mais le tunnel est long », a averti le gouverneur de New York Andrew Cuomo.