(Washington) Lara Trump, belle-fille du président américain Donald Trump, envisage de se présenter aux élections sénatoriales dans son État natal de Caroline du Nord en 2022, ont rapporté jeudi les médias américains.

Agence France-Presse

Ces informations, publiées dans le New York Times et Politico, surviennent alors que le président sortant refuse toujours d’accepter sa défaite face à Joe Biden lors de l’élection du 3 novembre.

Lara Trump, épouse d’Eric, fils cadet du milliardaire républicain, « a dit à ses associés qu’elle envisageait de se présenter au Sénat en 2022 », a précisé le New York Times, citant trois « alliés » restés anonymes.

Le sénateur républicain actuel Richard Burr a annoncé qu’il ne se présenterait pas pour une réélection.

La liste des candidats républicains pour le remplacer promet d’être longue, Politico signalant que l’actuel chef de cabinet de M. Trump, Mark Meadows, l’ancien gouverneur Pat McGory ainsi que le gouverneur sortant Dan Forest sont des concurrents potentiels.

La Caroline du Nord est un État historiquement républicain et a voté pour Donald Trump le 3 novembre, mais avec une marge plus faible qu’en 2016. Elle est de plus en plus considérée comme un possible État clé, c’est-à-dire susceptible de basculer d’un camp à l’autre.