Une forte majorité de Canadiens estime qu’une victoire de Joe Biden serait avantageuse pour le Canada, selon un nouveau sondage IPSOS/Global. Les Canadiens craignent aussi la violence en cas de défaite de Trump.

Publié le 1er nov. 2020
Nicolas Bérubé
Nicolas Bérubé La Presse

Biden devant Trump

Les élections américaines ont toujours eu des implications pour le Canada, et suscitent un intérêt en conséquence. Cette année, 69 % des Canadiens croient qu’une victoire de Joe Biden serait une meilleure chose pour le Canada qu’un deuxième mandat pour Donald Trump, selon un nouveau sondage IPSOS réalisé pour la chaîne Global. Quelque 22 % des répondants estiment au contraire qu’une victoire de Trump serait avantageuse pour le Canada. « Donald Trump fait peur à beaucoup de Canadiens, et sa manière de faire de la politique ne passe pas bien au Canada et au Québec », signale en entrevue Sébastien Dallaire, directeur général d’Ipsos Québec.

Violences à l’horizon ?

Trump a plusieurs fois répété qu’il n’accepterait pas le résultat de l’élection s’il devait perdre. Les Canadiens sont nombreux à croire qu’une défaite de Trump pourrait entraîner une vague de violence au sud de la frontière : six Canadiens sur dix croient que c’est possible. Les répondants plus âgés, les Baby Boomers, sont 68 % à croire que la violence est possible, tandis que les plus jeunes, ceux de la Génération Z, sont 59 % à le croire. « C’est surprenant et inquiétant qu’on ait même à poser la question, dit M. Dallaire. Il y a quelques années, on n’aurait jamais pensé à poser une telle question dans un sondage. L’inquiétude des gens et réelle, et on sait qu’elle est perceptible des deux côtés de la frontière. »

Élection très suivie

L’élection est vue comme un moment pivot aux États-Unis, alors que les taux de participation promettent de battre des records. Cet enthousiasme est aussi perceptible au Canada, alors que 58 % des répondants disent suivre de près la campagne électorale américaine. L’attention portée est la plus forte chez les gens ayant un diplôme universitaire (68 %), chez les Baby Boomers (67 %), et chez les hommes en général (66 %, contre 51 % chez les femmes). « C’est une élection très émotive, alors les gens suivent les derniers développements de près », dit M. Dallaire.

32 % pour Trump

Quand on leur demande de prédire le vainqueur de l’élection, à peine 32 % des répondants croient que Donald Trump obtiendra un deuxième mandat. C’est en Alberta que l’on retrouve le plus grand nombre de répondants qui estiment que Trump va remporter l’élection (53 %), tandis que c’est au Québec que les répondants croient que ses chances sont les plus minces (22 %). « Trump est plus populaire en Alberta parce qu’il a des positions plus favorables que Joe Biden vis-à-vis de l’industrie du gaz et du pétrole, dit M. Dallaire. Il est aussi favorable à l’oléoduc Keystone, alors que Biden s’y oppose. Aussi, les idées conservatrices de Trump sont mieux reçues en Alberta. »