(New York) Hillary Clinton, candidate malheureuse à la présidentielle de 2016 face à Donald Trump, a indiqué mercredi qu’elle faisait partie du collège électoral qui élira le vainqueur du scrutin mardi soir dans l’État de New York.

Agence France-Presse

« Je suis (grande) électrice à New York », a-t-elle dit sur la radio SiriusXM. « Je suis sûre que je voterai pour Joe et Kamala à New York et c’est très enthousiasmant », a-t-elle ajouté au sujet du candidat démocrate à la présidence Joe Biden et sa colistière Kamala Harris.

L’État de New York, un fief démocrate, compte 29 grands électeurs parmi les 538 qui éliront officiellement le 14 décembre le président américain (en suivant le vote des citoyens de leur État le 3 novembre).

Pour la plupart élus et responsables locaux de leurs partis, leurs noms n’apparaissent pas sur les bulletins de vote et ils sont dans leur écrasante majorité inconnus du grand public.

Dans chaque État, le nombre de grands électeurs est calculé en additionnant celui des élus à la Chambre des représentants (qui varie en fonction de la taille de l’État) au nombre de sénateurs (deux pour chaque État).

Pour remporter la présidentielle, un scrutin au suffrage universel indirect à un tour, il faut atteindre la barre des 270 grands électeurs, peu importe le résultat du vote populaire.  

En 2016, Donald Trump avait recueilli près de trois millions de voix en moins que Mme Clinton, mais gagné dans une poignée d’État clés qui lui avaient apporté la majorité du collège électoral.