« Portez un masque. » Telle était la première recommandation d’un article sur les précautions à prendre en avion, publié jeudi par le Journal de l’association médicale américaine (JAMA).

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

C’est exactement ce que ne semble pas avoir fait Hope Hicks, la conseillère du président Trump qui lui a vraisemblablement transmis la COVID-19. Une journaliste de NBC, Monica Alba, l’a prise en photo avec son téléphone alors qu’elle sortait de Air Force One, l’avion présidentiel, avec d’autres proches du président mardi, avant le débat à Cleveland. Mme Alba a mis sur son compte Twitter une photo de Mme Hicks à Cleveland, sans masque. D’autres gazouilleurs ont commenté qu’à tout le moins, les gens marchaient à plus de deux mètres les uns des autres.

Selon Bloomberg, Mme Hicks a ensuite voyagé sur Air Force One pour un rallye électoral mercredi au Minnesota, État où les démocrates semblent assurés de remporter l’élection pour le Sénat et où Trump tire l’arrière par six points derrière Biden, selon un sondage récent. Mme Hicks a ressenti des symptômes de la COVID-19 au Minnesota et s’est isolée à bord d’Air Force One par la suite.

À la mi-août, dans le JAMA, une étude allemande sur les passagers d’un vol entre Israël et Francfort en mars, où un groupe de 14 touristes incluait plusieurs personnes infectées, a calculé que 5 % des autres passagers avaient été infectés à leur tour.

En mai, un « valet » du président Trump, un militaire de la Marine, avait eu un test positif de COVID-19, sans qu’il n’infecte le président ou son entourage.

Hope Hicks est une ancienne mannequin d’une ligne de vêtements d’Ivanka Trump, qui est devenue une collaboratrice de la fille du président, puis a été engagée par la campagne Trump pour gérer l’un de ses comptes Twitter. En 2017 elle a été nommée directrice des communications de la Maison-Blanche, avait de partir pour travailler pour Fox News, et revenir à la Maison-Blanche en 2019.