(Washington) Le prestigieux quotidien américain Washington Post a déclaré lundi son soutien au candidat démocrate Joe Biden pour battre, le 3 novembre, Donald Trump, « pire président des temps modernes ».  

Agence France-Presse

Dans un éditorial, le journal estime que l’ancien vice-président américain est, à 77 ans, « exceptionnellement bien qualifié, par son tempérament et son expérience, pour relever les défis colossaux » des quatre prochaines années.  

En 2016, le Washington Post avait déclaré son soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton face à Donald Trump.  

Quatre ans plus tard, le milliardaire républicain brigue un nouveau mandat à la croisée de plusieurs crises historiques : la pandémie de COVID-19, qui a fait plus de 200 000 morts aux États-Unis et durement frappé l’économie, ainsi qu’un profond mouvement de colère contre le racisme et les brutalités policières.  

Avec à l’échelle mondiale, des « autoritarismes » en pleine ascension face à un « recul de la démocratie », et une « planète en danger à cause du changement climatique », souligne le journal. Toutes ces crises ont été « créées, exacerbées ou négligées » par Donald Trump.  

« Afin de renvoyer le pire président des temps modernes, de nombreux électeurs pourraient être prêts à voter pour presque n’importe qui », concède le Washington Post, puisque le scrutin apparaît avant tout comme un référendum sur Donald Trump, 74 ans.  

Mais « heureusement », les électeurs n’auront pas à « abaisser leurs critères » le 3 novembre, selon le comité de rédaction, qui souligne le « puits d’expérience » de l’ex-bras droit de Barack Obama.  

Le journal rappelle leur arrivée à la Maison-Blanche en 2009 en pleine crise économique et financière et le rôle de l’ancien sénateur Biden dans les négociations avec républicains et démocrates du Congrès pour obtenir un plan de sauvetage de l’économie.  

Pour le « WaPo », propriété du multimilliardaire Jeff Bezos, bête noire de Donald Trump, Joe Biden serait aussi capable de mieux « positionner les États-Unis comme un concurrent capitaliste à la Chine », tout en renouant les alliances internationales mises à mal par le républicain.   

Plusieurs grands journaux (Chicago Tribune, Los Angeles Times…) ont donné leur soutien à Joe Biden, mais le New York Times ne s’est pas encore prononcé.  

Joe Biden a également reçu le soutien de figures républicaines modérées, mais aussi de célébrités.  

Se décrivant comme un électeur « indépendant et centriste », l’acteur hollywoodien Dwayne « The Rock » Johnson a ainsi annoncé dimanche pour la première fois son soutien public à un candidat, en faveur du démocrate.