(Washington) Les autorités de la ville de Washington ont annoncé lundi une quarantaine de 14 jours pour les personnes en provenance de 27 États américains considérés à « haut risque » en raison de la prévalence du nouveau coronavirus en leur sein.

Agence France-Presse

Il s’agit des États qui ont « une moyenne sur sept jours de nouveaux cas quotidiens d’au moins 10 pour 100 000 habitants », à l’exception de la Virgine et du Maryland voisins.

Sont notamment concernés la Floride, la Californie, le Texas et le Delaware, a précisé la mairie dans un communiqué.

L’arrêté de la mairesse démocrate Muriel Bowser s’applique dès lundi à toutes les personnes ayant voyagé pour des raisons « non essentielles », ont précisé ses services. Elles devront rester à leur domicile ou à leur hôtel et n’en sortir que pour des rendez-vous médicaux obligatoires ou se procurer de la nourriture.

Les autres devront surveiller l’apparition d’éventuels symptômes et limiter autant que possible leurs contacts.

« Le tourisme vers ou en provenance de zones à haut risque sans quarantaine met en danger les habitants de la capitale et pourrait peser sur les hôpitaux locaux », justifie la maire dans son arrêté. Mercredi, elle avait déjà rendu obligatoire le port du masque dès la sortie du domicile.

Les États-Unis sont le pays le plus touché au monde avec plus de 4,2 millions de cas confirmés de COVID-19 et près de 147 000 morts. Après un répit en mai, la pandémie est repartie à la hausse surtout dans le Sud et l’Ouest, contraignant de nombreux États à revenir en arrière sur le déconfinement amorcé.

Le Nord-Est, un temps épicentre de la crise, continue pour sa part de maîtriser la pandémie. Ses États imposent aussi des mesures de quarantaine ou des tests obligatoires pour les voyageurs en provenance du reste du pays.