(Houston) Le gouverneur républicain du Texas a annoncé jeudi rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics de son grand État du Sud américain, où les cas de coronavirus explosent.

Agence France-Presse

« Nous pouvons maintenir les entreprises ouvertes et développer notre économie afin que les Texans puissent continuer à gagner leur vie, mais cela exige que chacun d’entre nous joue son rôle pour se protéger mutuellement, ce qui implique de se couvrir le visage dans les espaces publics », a déclaré dans un communiqué Greg Abbott, un allié du président Donald Trump.

Publié à la veille du weekend de la fête nationale américaine, ce décret du gouverneur donne aussi aux responsables locaux le pouvoir d’interdire certains rassemblements de plus de dix personnes en extérieur.

Le Texas est l’un des États à avoir rouvert son économie début mai, un processus de déconfinement mis en « pause » jeudi dernier.

Greg Abbott avait alors interrompu les opérations chirurgicales non essentielles dans les grandes villes afin de libérer de la place pour les malades de la COVID-19 dans les hôpitaux.  

Vendredi dernier, le gouverneur a également mis fin aux services en salle dans les bars.

Jeudi, le Texas a rapporté presque 8000 nouveaux cas de COVID-19, portant le total à 175 977 cas et 2525 décès depuis le début de la pandémie.

Autre État du Sud devenu un foyer de contamination, la Floride a elle rapporté 10 000 tests positifs supplémentaires jeudi, battant son record de nouveaux cas.  

Devant l’ampleur de la crise sanitaire, le comté de Miami-Wade, le plus peuplé du pays avec près de 2,7 millions d’habitants, a annoncé le port du masque obligatoire en public, mis à part dans les lieux de culte.