(Washington) Le président américain Donald Trump, qui n’a jamais été vu avec un masque en public, a assuré mercredi que cela ne lui poserait « aucun problème » d’en porter un, tout en réaffirmant sa conviction que le coronavirus allait « disparaître » à « un certain moment ».

Agence France-Presse

« Cela ne me poserait aucun problème […] Si j’étais dans une situation de proximité avec des gens, je le ferais », a-t-il déclaré sur Fox Business au moment où plusieurs régions des États-Unis enregistrent une hausse spectaculaire du nombre de cas de COVID-19.

« La plupart du temps, je ne suis pas dans cette situation », a-t-il cependant affirmé, soulignant que toutes les personnes qu’il rencontrait étaient testées à l’avance.

« Je suis tout à fait pour les masques, je pense que les masques sont une bonne chose », a-t-il encore dit, tout en se montrant dubitatif sur l’idée de les rendre obligatoires au niveau national.

« Il y a beaucoup d’endroits dans le pays où les gens restent très à distance » les un des autres, a-t-il souligné.

« Je pense que nous allons être très bons avec le coronavirus, je pense qu’à un moment cela va en quelque sorte simplement disparaître », a-t-il encore ajouté. « J’espère », a-t-il précisé.

Interrogé à nouveau par le journaliste sur le fait de savoir s’il pensait vraiment que le virus allait disparaître, il a répondu par l’affirmative.

« Oui, je le pense. À un certain moment. Et je pense aussi que nous allons avoir un vaccin très bientôt. »

En février, M. Trump avait déjà tenu des propos similaires. « Il va disparaître. Un jour, comme par miracle, il va disparaître », avait-il affirmé.

De nombreux républicains, dont le puissant chef du Sénat Mitch McConnell, encouragent de plus en plus activement les gens à se masquer le visage.

Si le vice-président Mike Pence a porté un masque à plusieurs occasions, en particulier lors d’un récent déplacement au Texas, Donald Trump n’a jamais été vu en public avec un masque.