Un shérif de Floride a déclaré qu’il permettrait à tous les propriétaires d’armes à feu de son comté de l’aider à faire la loi et mettre un terme aux manifestations violentes si ses adjoints ne peuvent gérer la situation seuls.

Associated Press

Le shérif du comté de Clay, Darryl Daniels, n’a donné aucune indication dans une vidéo de trois minutes publiée mercredi que des manifestations sont prévues dans sa banlieue de Jacksonville. Le shérif Daniels a également déclaré qu’il protégerait toute manifestation pacifique, mais a ajouté que si quelqu’un commençait à « déchirer le comté de Clay, cela ne serait pas acceptable ».

« Si nous ne pouvons pas vous gérer, j’exercerai le pouvoir et l’autorité en tant que shérif et je ferai des adjoints spéciaux de chaque propriétaire légitime d’armes à feu dans le comté et je les suppléerai à ce seul but : se tenir debout pour éviter l’anarchie », a déclaré Darryl Daniels, arborant un chapeau de cow-boy blanc alors qu’il se tenait devant 18 shérifs adjoints.

Darryl Daniels, qui est afro-américain, a déclaré dans la vidéo que son département avait une « excellente relation » avec ses résidents, mais « si vous venez dans le comté de Clay et pensez une seconde que nous allons reculer, vous vous trompez malheureusement. »

« La seconde où vous sortirez de la protection de la Constitution, nous vous attendrons et vous donnerons tout ce que vous voulez : toute la publicité, toute la douleur, tout le glamour et la gloire… »

Darryl Daniels, un républicain qui termine son premier mandat, sera défié par six adversaires lors des prochaines élections. Il fait l’objet d’une enquête par le Florida Department of Law Enforcement après que son ancien employeur, le Jacksonville Sheriff’s Office, a annoncé l’année dernière qu’il avait eu une liaison avec une collègue. Le shérif Daniels, qui est marié, a été accusé d’avoir ultérieurement arrêté la femme à tort. Il a présenté des excuses, mais a déclaré qu’il ne discuterait pas des détails.