(Washington) La maire de Washington a annoncé mercredi qu’elle assouplirait dès vendredi les consignes de confinement imposées à la capitale fédérale américaine après 14 jours de baisse des transmissions de la COVID-19, avec notamment l’ouverture des coiffeurs et des terrasses de restaurants.

Agence France-Presse

« Le virus est toujours dans notre ville, notre région et notre pays », a mis en garde la maire, Muriel Bowser, en annonçant le passage vendredi en phase 1 de déconfinement.  

Les autorités ont détecté 14 jours de « baisse soutenue dans les transmissions » du nouveau coronavirus, qui a fait 445 morts dans la capitale américaine, où 8406 personnes ont été infectées sur quelque 700 000 habitants.  

« Nous devons continuer à nous concentrer sur l’identification (des cas de) COVID-19, ou qui y a été exposé, et à nous assurer que ces gens se mettent en confinement pour que nous puissions arrêter la propagation du virus. »

« C’est en dépistant que nous pourrons le faire », a-t-elle ajouté en affirmant que Washington avait désormais la capacité de tester « tous ceux qui en ont besoin », et que les hôpitaux avaient assez de lits.  

La maire avait décrété le 17 mars la fermeture des commerces non-essentiels puis le confinement le 1er avril.

Les regroupements de plus de 10 personnes resteront interdits en « phase 1 ».  

Les restaurants disposant d’une terrasse pourront accueillir des clients à l’extérieur, avec une limite de six personnes par table, qui devront être disposées au moins à 1,8 mètre de distance, la norme de précaution aux États-Unis.

Les salons de coiffure vont pouvoir rouvrir, sur rendez-vous seulement.  

« Je sais que beaucoup de gens ont hâte de se faire couper les cheveux mais je veux que vous fassiez attention à vous protéger vous-même ainsi que votre coiffeur. N’allez bien évidemment pas à votre rendez-vous si vous êtes malade », a souligné Muriel Bowser.  

Les salons de beauté resteront fermés.  

Les magasins jugés non-essentiels pourront désormais autoriser leurs clients à chercher leur commande sur le pas de la porte. Les magasins d’alcool sont restés ouverts pendant tout le confinement.  

Les parcs vont rouvrir mais pas les piscines publiques. Et le télétravail restera « conseillé » quand c’est possible.  

Malgré les mesures mises en place en mars, les courbes de contaminations, d’hospitalisations et de décès avaient grimpé à Washington jusqu’à en faire, début mai, un nouveau foyer de contamination aux États-Unis.