(Washington) Le président américain Donald Trump a promulgué vendredi un nouveau plan d’aide de près de 500 milliards de dollars pour soutenir l’économie durement touchée par les restrictions imposées par l’épidémie de coronavirus.

Agence France-Presse

« C’est une bonne nouvelle pour les petites entreprises et c’est une bonne nouvelle pour les travailleurs », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie de signature dans le bureau ovale au lendemain de l’adoption du texte par le Congrès.

Ce nouveau plan d’aide de 483 milliards de dollars est destiné à soutenir les entreprises, mais aussi les hôpitaux américains qui, face à la pandémie, ont dû repousser certaines opérations et prestations non-prioritaires et se privent ainsi d’importants revenus.  

Ce plan comporte précisément 320 milliards de dollars pour les petites et moyennes entreprises, 60 milliards de prêts destinés à d’autres secteurs sinistrés comme l’agriculture, 75 milliards d’aide aux hôpitaux et 25 milliards pour renforcer le dépistage du coronavirus.

Les nouveaux fonds destinés aux PME viendront s’ajouter à 349 milliards déjà dépensés pour soutenir les entreprises. Cette enveloppe avait été approuvée fin mars dans le cadre d’un plan de relance historique de 2200 milliards de dollars.  

Dans un communiqué, le Trésor américain a précisé que les demandes de prêts au titre du programme de préservation des salaires (PPP) reprendront dès lundi prochain.

« Le PPP a soutenu plus de 1,66 million de petites entreprises et protégé plus de 30 millions d’emplois pour les travailleurs américains », ont commenté le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et l’administrateur de l’agence indépendante chargée des petites entreprises (SBA) Jovita Carranza, cités dans le communiqué.

Avec les fonds supplémentaires accordés par le Congrès, des dizaines de millions de travailleurs supplémentaires bénéficieront de cette aide, ont-ils également ajouté.

Pays le plus touché au monde par la pandémie, les États-Unis ont franchi vendredi le cap des 50 000 morts.