(Washington) L’ex-candidate à la présidentielle américaine Elizabeth Warren a annoncé jeudi le décès de son frère de 86 ans à cause de la COVID-19, en déplorant qu’il soit parti sans être entouré par sa famille, un drame vécu autour du globe par les proches de victimes du coronavirus.

Agence France-Presse

« Mon frère aîné, Don Reed, est décédé du coronavirus mardi soir », a tweeté la sénatrice progressiste et ex-candidate à l’investiture démocrate.  

« Je suis reconnaissante envers les infirmières et le personnel en première ligne qui ont pris soin de lui, mais il est dur de savoir qu’il n’y avait pas de famille pour lui tenir la main ou lui dire “Je t’aime” une dernière fois, et pas de funérailles pour que nous qui l’aimions puissions nous réconforter. Tu me manqueras profondément, mon frère », a-t-elle poursuivi.   

Critique de la réaction de Donald Trump face à la crise, la sénatrice a proposé plusieurs plans pour lutter contre le coronavirus, y compris jeudi peu après l’annonce du décès de son frère, mais elle n’avait pas révélé auparavant que la pandémie frappait aussi sa famille.  

Dans sa campagne présidentielle, Elizabeth Warren avait donné une grande place à l’histoire de sa famille, aux origines modestes. La progressiste rappelait souvent que deux de ses trois frères, dont Don Reed, étaient républicains et que tous avaient servi dans l’armée.  

« Il s’était engagé dans l’armée de l’air à 19 ans » et avait combattu au Vietnam, a raconté la sénatrice du Massachusetts sur Twitter.

Un temps favorite dans la course à l’investiture démocrate, Elizabeth Warren, 70 ans, avait jeté l’éponge début mars puis annoncé le 15 avril son soutien à l’ancien vice-président Joe Biden pour la présidentielle de novembre contre le républicain Donald Trump.