(Washington) Le président américain Donald Trump a annoncé mardi une « pause » de 60 jours sur l’immigration qui s’appliquera aux demandes de cartes vertes (résidents permanents), mais pas aux visas de travail temporaires.

Agence France-Presse

« Je vais décréter une suspension temporaire de l’immigration aux États-Unis », a déclaré M. Trump lors de son point de presse quotidien.  

« Cette pause sera en place pour une période de 60 jours », a-t-il ajouté, précisant qu’une éventuelle extension de la mesure serait examinée à l’issue de cette période en fonction des conditions économiques.

Le décret sera « probablement » signé mercredi, a encore dit le locataire de la Maison-Blanche.

« Cette pause sur l’immigration placera les Américains sans emploi en première ligne pour les emplois au fur et à mesure de la réouverture de l’Amérique. Il serait injuste que les Américains soient remplacés par une main-d’œuvre venue de l’étranger », a-t-il martelé.

« Nous devons donner la priorité au travailleur américain », a-t-il insisté.

Donald Trump avait rédigé lundi soir un tweet annonçant une suspension de l’immigration en des termes extrêmement vagues.

« À la lumière de l’attaque de l’Ennemi Invisible, et face à la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS citoyens américains, je vais signer un décret présidentiel pour suspendre temporairement l’immigration aux États-Unis ! », avait-il écrit.

La première économie mondiale est confrontée à des chiffres inimaginables il y a encore quelques semaines : elle compte 22 millions de nouveaux inscrits au chômage.