(Washington) Parmi l’ensemble de l’équipage du porte-avion américain Theodore Roosevelt, qui a été entièrement testé à la COVID-19, les deux-tiers des marins positifs sont asymptomatiques, a indiqué vendredi le numéro deux de l’état-major, le général John Hyten.

Agence France-Presse

L’épidémie qui immobilise ce porte-avion nucléaire à Guam, et qui a coûté la vie à un marin, a permis au Pentagone de rassembler une précieuse base de données sur l’impact du coronavirus sur une population militaire importante, a précisé le général Hyten au cours d’une conférence de presse.

« Ce ne sont que 5000 personnes mais ce sont 5000 personnes d’un type particulier », plus jeune et en meilleure santé que la population générale, a-t-il expliqué.

Les proportions de malades asymptomatiques évoquées jusque-là varient entre 20 et 50 %, a ajouté le général américain qui fait partie de la cellule de crise chargée par la Maison-Blanche de lutter contre la propagation de la pandémie aux États-Unis. « Or nous, on en est à 60-70 % d’asymptomatiques ».

Par ailleurs, de nombreux marins du Roosevelt qui avaient été testés négatifs fin mars sont devenus positifs par la suite. « Il y a donc un facteur temps que nous devons prendre en compte », a-t-il indiqué.

Un peu plus de 10 % des positifs avaient initialement été testés négatifs.

« Ce que nous avons appris, c’est que ceux qui étaient passés de négatif à positif l’avaient toujours fait pendant la période de 14 jours » recommandée dans le monde pour rester en quarantaine afin de protéger la population saine.

« Ce que nous savons c’est qu’une quarantaine de 14 jours, individuelle ou en très petits groupes, suivie par un test, nous donnera l’assurance que nous avons un équipage sain », a-t-il conclu.

Le Pentagone, qui a cessé tout mouvement de ses troupes dans le monde, a décidé de tester au plus tôt la quasi-totalité de ses forces pour avoir une meilleure idée des procédures à mettre en œuvre pour revenir à un fonctionnement plus normal, a-t-il conclu.

Vendredi matin, 94 % de l’équipage avait été testé à la COVID-19. Au total, 660 marins ont été testés positifs et 3920 négatifs au nouveau coronavirus qui a fait plus de 150 000 morts dans le monde dont plus de 34 600 aux États-Unis.