(New York) La ville de New York a répertorié 3778 décès « probables » du coronavirus, qui s’ajoutent aux 6589 cas confirmés, pour un bilan total de 10 367 morts, selon des chiffres publiés mardi.

Agence France-Presse

Les décès « probables » concernent des personnes n’ayant jamais été déclarées positives au virus mais dont l’acte de décès mentionne, comme cause de la mort, « COVID-19 ou un équivalent », selon la définition publiée par les services sanitaires de la ville.

Cela signifie qu’en considérant ces décès comme liés au coronavirus, plus d’un New-Yorkais sur mille est désormais décédé des suites de la maladie depuis l’arrivée de la pandémie dans la région.

Avec 10 367 morts, la seule ville de New York compte plus de décès liés à la maladie que la plupart des pays du monde à l’exception de l’Italie, de l’Espagne, de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis.

La semaine dernière, le maire de New York Bill de Blasio avait reconnu que le bilan officiel sous-estimait probablement l’ampleur du phénomène.

L’écart était dû, avait-il expliqué, au fait que beaucoup de gens décédés chez eux n’étaient pas comptabilisés comme morts des suites du coronavirus même s’ils étaient probablement bien atteints.

Les derniers chiffres montrent néanmoins un ralentissement, qu’il s’agisse des décès, des hospitalisations ou des placements en réanimation.