(Washington) Un collaborateur du vice-président des États-Unis Mike Pence a été déclaré positif au coronavirus, a indiqué vendredi une porte-parole du numéro deux de l’État américain, précisant que ni ce dernier, ni le président Donald Trump n’avaient été en « contact étroit » avec cette personne.

Agence France-Presse

« Nous avons été avertis ce soir qu’un membre de l’équipe du vice-président avait été testé positif au coronavirus », a fait savoir dans un communiqué la porte-parole, Katie Miller.

Mike Pence a été désigné par Donald Trump à la tête de la « task force » chargée de lutter contre la propagation de la pandémie aux États-Unis.

Dans l’ombre du milliardaire républicain depuis son arrivée au pouvoir, cet homme sobre et effacé est devenu ces derniers jours, au fil d’interventions quotidiennes claires et calibrées devant la presse, une voix importante de la Maison-Blanche sur le coronavirus.

Plusieurs membres de l’entourage indirect de Donald Trump ont été placés en quarantaine après avoir été exposés au virus.  

Le président américain, qui a tenté dans un premier temps de minimiser l’ampleur de l’épidémie, a refusé pendant des jours de se faire tester, avant d’annoncer le 14 mars qu’il n’était pas porteur du virus.

Selon les chiffres de l’université américaine Johns Hopkins, plus de 18 500 cas de coronavirus ont été recensés aux États-Unis, pour au moins 227 morts.