Les personnes âgées américaines qui ont un problème de santé devraient s’assurer d’avoir des réserves de médicaments et d’épicerie, recommande le Centre de contrôle des maladies (CDC) aux États-Unis.

Louise Leduc Louise Leduc
La Presse

En conférence de presse lundi midi, Nancy Messonnier, directrice du Centre, a signalé que les États-Unis en étaient à 19 personnes mortes en raison du COVID-19 : 18 dans l’État de Washington, une en Californie.

Tout comme au Canada, les responsables de santé publique américaine recommandent à tous d’éviter les croisières. Le CDC américain suggère aux personnes à risque d’éviter les voyages en avion.

Toutes ces recommandations, particulièrement celles invitant les personnes âgées à risque à faire des provisions, ne sont-elles pas de nature à créer des mouvements de panique ? Les personnes âgées américaines à risque « seraient bien avisées de se tenir prêtes », mais cela ne veut surtout pas dire que les gens en général doivent se ruer dans les épiceries et en vider les rayons, a précisé Dre Messonnier.

Faut-il annuler des compétitions, des tournois, des spectacles ? À cela, Dre Messonnier a indiqué que la réponse « est très différence selon que l’on se trouve à Seattle ou dans une région qui n’est pas touchée ».

Selon ce que l’on sait du virus, « 80 % des personnes atteintes présentent des symptômes mineurs et 20 % sont très malades », a signalé Dre Messonnier.

Les plus à risque : les personnes qui sont à la fois âgées et qui ont un problème de santé (diabète, maladie cardiaque ou pulmonaire).

En Corée du Sud, aucun décès n’a été rapporté chez les moins de 30 ans et au Japon, aucun chez les gens de moins de 50 ans, a rappelé Dre Messonnier.