(Los Angeles) Les autorités ont levé samedi les ordres d’évacuation pour une municipalité rurale à la suite du progrès réalisé par les pompiers dans leur lutte contre un important incendie de forêt dans le sud de la Californie.

John Antczak
Associated Press

Le brasier continue toutefois de menacer environ 2500 maisons et immeubles.

Les responsables du comté de Ventura ont autorisé un nombre indéterminé d’habitants de Somis à rentrer chez eux samedi matin après que les pompiers eurent maîtrisé 20 % de l’incendie de Maria qui a ravagé près de 38 kilomètres carrés de terrain et contraint près de 11 000 personnes à quitter leur foyer.

Même si l’ampleur de l’incendie a diminué au cours de la nuit de vendredi à samedi, les vents et le temps sec n’ont pas aidé les pompiers. De plus, des nuages se sont déplacés de façon inattendue en provenance du sud, menaçant de provoquer des orages accompagnés de rafales violentes, a annoncé le service météorologique national américain.

La police de Santa Monica a exhorté les amateurs de plage à trouver refuge à l’intérieur des maisons après que des orages eurent été signalés dans la ville.

Des équipes ont trimé pour éloigner les flammes des vergers et des fermes d’un secteur rural. Trois bâtiments ont néanmoins été détruits.

Cet incendie a éclaté jeudi au sommet d’une colline, au nord-ouest de Los Angeles.

La cause demeure encore inconnue, mais il est fort possible qu’une ligne électrique en soit le déclencheur, comme ce fut le cas pour d’autres incendies.

La compagnie Southern California Edison (SCE) a annoncé vendredi avoir réactivé une ligne électrique de 16 000 volts, 13 minutes avant le début de l’incendie dans le même secteur.

Edison et d’autres services publics dans l’État ont coupé le courant à des centaines de milliers de personnes cette semaine, craignant que des vents violents provoquent des étincelles et déclenchent d’incendies.

SCE va coopérer avec les enquêteurs, a déclaré le service public.

Kincade

Dans le nord de la Californie, de plus en plus de personnes ont été autorisées à regagner les zones évacuées en raison de l’immense incendie de Kincade qui ravage depuis plusieurs jours la région viticole du comté de Sonoma.

L’incendie, d’une superficie de 313 kilomètres carrés, a été maîtrisé à 72 %, a annoncé le Département des forêts et de la protection contre les incendies de la Californie.

Le nombre de maisons détruites s’élève à 175 et 35 autres ont été endommagées, ont indiqué les autorités. Plusieurs autres structures ont aussi été brûlées.

Des vents secs ont incité la plus grande entreprise d’électricité de cet État, Pacific Gas & Electric (PGE), à mettre en œuvre quatre séries d’arrêts préventifs généralisés dans le nord de la Californie afin de prévenir les incendies de forêt.

Peine perdue. Le service de protection contre les incendies du comté de Contra Costa considère que les équipements de l’entreprise sont à l’origine de trois incendies de moindre ampleur qui se sont déclarés le 27 octobre à Martinez et à Lafayette, près de la baie de San Francisco.

Et bien que la cause de l’incendie de Kincade n’ait pas encore été déterminée, PGE a signalé un problème à une tour de transmission située près de l’endroit où l’incendie a commencé.