(New York) Et un de moins : un quatrième candidat à la primaire démocrate pour la Maison-Blanche, l’élu du Congrès Seth Moulton, a annoncé vendredi son retrait de la course, selon plusieurs médias américains.

Agence France-Presse

Cet élu centriste du Massachusetts, un vétéran de la guerre en Irak âgé de 40 ans, est le quatrième à se retirer, après le gouverneur de l’État de Washington Jay Inslee, l’ex-gouverneur du Colorado John Hickenlooper, et l’élu de Californie Eric Swalwell.

M. Moulton s’était déclaré candidat fin avril, soit relativement tard dans la course.  

Il devait confirmer son retrait dans un discours vendredi soir devant le Comité national démocrate, selon plusieurs médias.

«Je pense que c’est évident que c’est maintenant une course entre trois (candidats), (Joe) Biden, (Elizabeth) Warren, et (Bernie) Sanders, avec un débat pour savoir jusqu’à quel point le parti doit pousser la barre à gauche », a-t-il déclaré au Boston Globe.  

Avec ce nouveau forfait, il reste encore 21 candidats à espérer emporter l’investiture démocrate et affronter Donald Trump en novembre 2020.

D’autres désistements pourraient cependant intervenir à l’approche d’un troisième débat entre les candidats prévu mi-septembre.  

Seuls 10 des 21 candidats remplissent pour l’instant les critères pour y participer, qui requièrent qu’ils aient atteint la barre des 2% dans au moins quatre sondages récents et réuni au moins 130 000 donateurs différents dans au moins 20 États américains.

Seth Moulton faisait partie des neuf candidats - dont le maire de New York Bill de Blasio - qui ne remplissaient pour l’instant aucun des deux critères, selon le site RealClearPolitics.  

L’ex-vice président Joe Biden est largement en tête des sondages pour l’instant, suivi par Bernie Sanders, Elizabeth Warren, Kamala Harris - tous trois membres du Sénat - et Pete Buttigieg, maire de South Bend, dans l’Indiana.