(El Paso) La ville texane d’El Paso se rassemblera vendredi pour les funérailles d’une femme dont la mort dans une fusillade il y a deux semaines a laissé son mari dans une solitude qui a ému les Américains.

Agence France-Presse

Des centaines d’anonymes sont attendus aux obsèques de Margie Reckard, 63 ans, qui fait partie des 22 personnes tuées le 3 août par un homme blanc de 21 ans, armé d’un fusil d’assaut, dans un supermarché de la ville.

L’époux endeuillé, Antonio Basco, a rendu hommage à Margie Reckard, avec qui il était marié depuis 22 ans, en se rendant sur les lieux du drame les bras chargés d’une croix ornée d’un grand cœur, suscitant de très nombreux témoignages de sympathie.

M. Basco n’a « pas d’autre famille » pour l’assister dans ce deuil et a ainsi convié « tout le monde à assister aux funérailles de son épouse », a annoncé le funérarium de Perches, qui organise la cérémonie d’obsèques, sur sa page Facebook.  

« Nous avions un lien que vous ne pouvez pas imaginer », a déclaré M. Basco au El Paso Times jeudi. « C’était mon premier amour ».

Face à l’avalanche de soutiens reçus par l’homme de 61 ans, le funérarium a annoncé déplacer la cérémonie dans un endroit plus spacieux.  Elle aura lieu vendredi, de 18 h à 22 h.

« C’est bien de voir des personnes qui se soucient vraiment des gens, il va y avoir beaucoup de monde », a-t-il indiqué à la chaîne CNN. « C’était la plus belle personne qui soit, tendre et attentionnée ».

Antonio Basco a également évoqué son épouse décédée par ces mots : « J’ignore ce qu’elle trouvait en moi, [mais] nous avons passé ensemble des années merveilleuses, les plus belles années de toute ma vie ».

Une cagnotte en ligne destinée à lui venir en aide cumulait plus de 25 000 dollars à 11 h sur la plateforme GoFundMe.