(New York) Une procureure de New York a suspendu jeudi les poursuites contre un père de famille qui a oublié ses enfants dans son véhicule durant huit heures avant de les retrouver morts de chaleur, son avocat et ses proches évoquant un tragique accident.

Agence France-Presse

Travailleur social de 39 ans, Juan Rodriguez a emmené ses jumeaux de 1 an dans son véhicule pour se rendre sur son lieu de travail le vendredi 26 juillet. Il devait les déposer à la garderie après avoir déjà accompagné son fils de 4 ans.

Mais arrivé à l’hôpital pour anciens combattants de Fordham, dans le quartier new-yorkais du Bronx, il a oublié Luna et Phoenix dans la voiture, vers 8 h.

À la fin de son service, vers 16 h, il a repris la route avant de se rendre compte que ses enfants avaient passé la journée dans le véhicule et ne respiraient plus.  Le médecin légiste a indiqué que la température des jumeaux dépassait 42 °C, ont rapporté plusieurs médias locaux.

Toujours selon des médias locaux, M. Rodriguez aurait alors stoppé net son véhicule et serait sorti en criant « J’ai oublié ! J’ai tué mes bébés ! ».

Interpellé vendredi, il a été libéré sous caution le lendemain. Plusieurs membres de sa famille et des amis étaient venus l’accueillir à sa sortie du centre de détention, notamment sa femme, qui lui a immédiatement témoigné son soutien.

« Même si je souffre plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer, j’aime toujours mon mari », a-t-elle témoigné dans une déclaration écrite au sujet de Juan Rodriguez, qui a deux autres enfants de 12 et 16 ans. « C’est un homme bien et un très bon père et je sais qu’il n’aurait jamais fait quoi que ce soit pour porter atteinte intentionnellement à ses enfants ».

Jeudi, lors d’une audience devant le tribunal pénal du Bronx, le représentant de la procureure Darcel Clark a indiqué au juge que les poursuites étaient suspendues dans l’attente d’une enquête plus approfondie, a indiqué à l’AFP une porte-parole de la procureure.

Il lui est toujours possible de reprendre le dossier et de le soumettre à un grand jury, qui devrait dire alors si l’accusation a suffisamment d’éléments à charge pour aller au procès. Une nouvelle audience est prévue le 27 août.

« Nous échangeons avec le bureau du procureur pour faire passer l’idée, qu’ils comprennent je pense, que ceci est une horrible tragédie », a déclaré après l’audience l’avocat de Juan Rodriguez, Joey Jackson.