(Washington) La sénatrice Elizabeth Warren a annoncé avoir reçu 19 millions de dollars au deuxième trimestre pour sa candidature à la Maison-Blanche, se hissant à la troisième place des démocrates malgré son boycottage des galas de levée de fonds et des grands donateurs.

Agence France-Presse

Avec 19,1 millions de dollars versés entre avril et juin – et une moyenne de 28 dollars par donations – la progressiste fait mieux que le sénateur indépendant Bernie Sanders (18 millions), qui vise en grande partie le même électorat.  

C’est le jeune maire de South Bend, dans l'Indiana, Pete Buttigieg qui a reçu le plus de fonds au deuxième trimestre, avec 24,8 millions de dollars, suivi par l’ancien vice-président et favori dans les sondages Joe Biden (21,5 millions).

REUTERS

Pete Buttigieg

Tous deux ont en revanche organisé plusieurs dîners et galas de levée de fonds auprès de grands donateurs.  

La sénatrice noire Kamala Harris complète ce Top 5 des candidats à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine, avec 12 millions de dollars entre avril et juin.

«Je suis honorée par la force du soutien populaire à notre campagne. C’est comme cela que nous mettrons notre gouvernement et la démocratie au service de tous, pas seulement des riches et de ceux qui ont des relations haut placées», a réagi Elizabeth Warren.  

La hiérarchie des campagnes de financement au deuxième trimestre ne reflète toutefois pas celle des sondages, dont l’ordre a été rebattu par les premiers débats démocrates les 26 et 27 juin.

AP

Kamala Harris

Si le centriste Joe Biden reste en tête (26% selon RealClearPolitics), il a nettement chuté après avoir été ciblé par les critiques de ses adversaires, Kamala Harris en tête.  

Cette dernière a grimpé jusqu’à la deuxième place (15,2%) après l’avoir durement critiqué sur ses positions passées sur la ségrégation raciale.  

Le socialiste Bernie Sanders est troisième (14%), suivi de la progressiste Elizabeth Warren (13,8%), et, en queue de peloton, du candidat modéré Pete Buttigieg (5,2%).  

En face, le président Donald Trump, candidat à sa réélection, et le parti républicain ont annoncé avoir récolté 105 millions de dollars au deuxième trimestre.

Le premier vote de la primaire démocrate aura lieu dans le petit État de l’Iowa, le 3 février 2020. La présidentielle américaine est prévue le 3 novembre 2020.