(Washington) La star de télé-réalité Kim Kardashian West a effectué un retour à la Maison-Blanche, jeudi, afin de promouvoir l'aide aux ex-détenus.

Jill Colvin
Associated Press

«Tout le monde veut se sentir en sécurité au sein de sa communauté. Plus ils ont de chance, de soutien, plus les gens se sentiront en sécurité», a-t-elle déclaré devant une foule réunie dans la East Room de la Maison-Blanche.

Dans son allocution, elle a annoncé un programme d'autopartage pour aider les ex-détenus à se rendre à des entrevues d'embauche, au travail ou à d'autres événements.

Kim Kardashian West s'est rendue régulièrement à la Maison-Blanche, afin de discuter des enjeux entourant une réforme de la justice criminelle. Elle a d'ailleurs plaidé auprès du président américain afin qu'il accorde son pardon présidentiel à Alice Marie Johnson, condamnée à perpétuité pour trafic de drogue.

Des responsables de la Maison-Blanche s'affairent à s'assurer que les prisonniers libérés avant le temps en raison du First Step Act détiennent les outils nécessaires et les emplois dont ils ont besoin pour parvenir à s'ajuster avec succès à la vie à l'extérieur des barreaux.

Selon un rapport de la U.S. Sentencing Commission, plus de 1000 détenus ont vu leur sentence réduite en raison de cette loi.