Source ID:41f8a1d945fd3b32bc42ce303709c002; App Source:StoryBuilder

Une ex-proche conseillère de Trump convoquée au Congrès

Pendant longtemps membre du cercle rapproché de Donald... (PHOTO J. SCOTT APPLEWHITE, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Pendant longtemps membre du cercle rapproché de Donald Trump, Hope Hicks avait rejoint très tôt son équipe de campagne avant d'être nommée directrice de la communication de la Maison-Blanche. Elle avait surpris en annonçant sa démission en mars 2018.  

PHOTO J. SCOTT APPLEWHITE, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Agence France-Presse
Washington

Les démocrates ont annoncé mardi la convocation au Congrès de Hope Hicks, une ancienne très proche conseillère de Donald Trump qu'ils considèrent comme étant un témoin clé pour leurs enquêtes concernant le président républicain.

Le milliardaire est soupçonné par ces parlementaires « d'entrave à la justice » et « d'autres abus de pouvoir ».

Nouvelle répercussion de la vaste enquête russe du procureur spécial Robert Mueller : Hope Hicks doit livrer des documents d'ici le 4 juin et se présenter pour une audition publique le 19 juin devant la commission judiciaire de la Chambre des représentants.

Une autre ex-employée de la Maison-Blanche, Annie Donaldson, est aussi sous le coup d'une injonction des démocrates, qui exigent qu'elle se présente pour être interrogée le 24 juin.

Elle était chef de cabinet de l'ancien conseiller juridique de la Maison-Blanche Don McGahn, qui a justement défié mardi matin - sur demande de l'exécutif - une même convocation du Congrès pour une audition.

Grâce à leur majorité à la Chambre, les démocrates ont le pouvoir de distribuer ces convocations pour mener leurs enquêtes parlementaires.

Elles sont « liées aux enquêtes en cours sur l'entrave à la justice, la corruption et autres abus de pouvoir commis par le président Trump, ses associés et des membres de son administration », expliquent les démocrates, qui contrôlent la commission.  

« La version expurgée du rapport du procureur spécial Robert Mueller relevait des fautes graves et une entrave à la justice commises par le président Trump », ajoutent-ils dans ce communiqué.

Ils veulent donc entendre ces « deux témoins cruciaux qui ont travaillé de près avec le président », a précisé le démocrate Jerry Nadler, chef de cette commission.

Pendant longtemps membre du cercle rapproché de Donald Trump, Hope Hicks avait rejoint très tôt son équipe de campagne avant d'être nommée directrice de la communication de la Maison-Blanche. Elle avait surpris en annonçant sa démission en mars 2018.  




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer